Que dois-je faire si...

Bookmark and Share

Agenda en bref

23/04/2017 > 15/04/2018

Exposition: "La Mouvance Construite"

Musée du Petit Format

17/12/2017 > 15/04/2018

Exposition: Femmes préhistoriques - regards croisés

Musée du Malgré-Tout

Chooz - Campagne gratuite de distribution des comprimés d'iode

En 2011, une campagne d'information sur le risque nucléaire et la prédistribution de nouveaux comprimés d'iode a eu lieu.

L'objectif de cette campagne était de mettre des comprimés d'iode gratuitement à disposition d'un maximum de personnes (particuliers et collectivités) qui vivent ou travaillent dans une zone de planification d'urgence nucléaire telle que définie dans l'Arrêté Royal de 2003 relatif au Plan national d'urgence nucléaire et radiologique pour le territoire belge. Si la campagne durait du 14 mars au 16 avril 2011, il n'y a cependant pas de limite dans le temps quant au retrait des comprimés (suite à un oubli ou par de nouveaux habitants par exemple).

Comprime d'iode

Aujourd'hui encore, toute personne habitant dans une zone concernée peut donc retirer gratuitement auprès d'une pharmacie située dans la même zone ses comprimés d'iode (1 boîte pour 4 personnes). Elle doit simplement présenter sa carte d'identité auprès du pharmacien.

Pour les détenteurs de gîtes, de chambres d'hôtes, aux gérants de cafés, de restaurants, d'hôtels, de commerces, d'entreprises et les collectivités situés dans une zone concernée, ceux-ci doivent d'abord introduire leur demande via un formulaire disponible sur le site web www.risquenucleaire.be.

Une fois leur demande approuvée par leur Commune, ceux-ci peuvent ensuite se rendre avec le formulaire approuvé auprès de leur pharmacie pour retirer leurs comprimés. N'oubliez pas de rendre vos anciennes tablettes lors de votre passage à la pharmacie (uniquement les plaquettes).

Attention : bien qu'il s'agisse d'une importante action de protection potentielle en cas d'accident nucléaire, les comprimés d'iode stable ne peuvent cependant être pris que si les autorités belges le recommandent explicitement. La meilleure action est de se mettre à l'abri. De plus, les jeunes enfants et les femmes enceintes restent les groupes cibles principaux ayant besoin en cas d'accident nucléaire de prendre des comprimés d'iode. Nous vous renvoyons vers l'avis de sécurité publié sur ce site.