Que dois-je faire si...

Bookmark and Share

Agenda en bref

06/05/2018 > 11/11/2018

Disparus? Les mammifères au temps de Cro-Magnon

Musée du Malgré-Tout

08/09/2018 > 07/10/2018

Biennale Internationale Petit Format de Papier

Centre Culturel Action Sud

16/09/2018 > 22/09/2018

La Semaine de la Mobilité - Venez tester un vélo électrique

Office du Tourisme de Viroinval

21/09/2018 > 21/10/2018

Les activités NATURE en Forêt du Pays de Chimay

Viroinval

Plantons autrement pour préserver la biodiversité

Il s'agit d'un projet commune LIFE et AlterIas.

Les plantes invasives ont été introduites par l'homme dans nos régions, souvent de manière involontaire.

Quelques exemples : La Renouée du Japon, la Berce du Caucase, la Balsamine de l'Himalaya, le Cerisier tardif, la Spirée blanche, le Cotoneaster horizontal ...

Echappées des parcs et des jardins publics ou privés, ces plantes se dispersent dans le paysage, s'étendent dans les milieux naturels et contribuent au déclin de la biodiversité et à la dégradation des écosystèmes.

Bien qu'elles représentent une faible proportion de l'ensemble des plantes ornementales disponibles sur le marché, leurs impacts sur la biodiversité peuvent être élevés.

La réduction des introductions de ces espèces dans les jardins publics ou privés, les étangs, les espaces verts ou le long des voiries (routes, cours d'eau, voies ferrées) est d'un intérêt capital pour diminuer les risques d'invasion dans la nature.

Pour préserver la biodiversité, la Commune de Viroinval a souscrit au « code de conduite » sur les plantes invasives en date du 13/11/2012.

Vous aussi, vous pouvez adopter ce « Code de conduite ».

En y souscrivant, vous vous engagerez à ne plus utiliser certaines espèces exotiques invasives en Belgique et à privilégier les plantes alternatives.

Cinq mesures pour préserver la biodiversité :

  1. Connaître la liste des plantes invasives en Belgique

  2. Eviter de les acheter/de les planter

  3. Choisir de préférence des plantes alternatives non invasives

  4. Ne pas jeter vos déchets verts dans la nature, dans les rivières ou dans les terrains vagues

  5. Partager vos connaissances des plantes invasives avec votre entourage

Pour plus d'information sur ce projet, consultez le site www.alterias.be ou posez vos questions sur le mail info@alterias.be.

Le service communal Cadre de vie (2ème étage Château communal - contact 060/31 00 13) met également gratuitement à votre disposition des dépliants, ainsi que la liste des plantes terrestres et aquatiques invasives à ne plus planter dans vos jardins.

N'hésitez pas à nous contacter !